Le Pacte rural est l’une des mesures qui s’inscrit à l’intérieur de la Politique nationale de la ruralité 2014-2024.  Dans les faits, il s’agit d’une entente qui lie le gouvernement aux MRC rurales en vue de renforcer et de soutenir le développement local des collectivités rurales.

Les fonds du Pacte rural servent à financer et appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu.  Les projets déposés au Pacte rural peuvent être local ou régional.

Pacte rural 2015 : La MRCT accorde plus de 300 000 $ à 18 projets Témiscamiens

Lors de sa séance ordinaire du 18 mars dernier, le conseil de la MRC de Témiscamingue s’est entendu à l’unanimité pour accorder 300 056 $ afin de supporter 18 projets de développement dans le cadre du Pacte rural 2015, pour des investissements totaux qui pourraient s’élever à 1 738 116 $.

Pour tous les détails, consultez les documents suivants :

pdfCommuniqué

pdfListe des projets soutenus 2015

Nous vous invitons à consulter le Plan d’action 2014-2017 de votre MRC afin de mieux connaitre les enjeux et défis à rencontrer  au cours des prochaines années ! 
pdfDocument de la MRCT au sujet du Plan de gestion concerté du lac Kipawa (en français)

pdfDocument from the MRCT regarding Lake Kipawa Concerted Management Plan (en anglais)

La MRC de Témiscamingue compte sur une équipe polyvalente de trois agents de développement, capable de répondre aux besoins du monde municipal et des leaders du milieu. Ces derniers abordent les enjeux et les défis de la ruralité en concordance avec le Plan d’action de la MRC, la Politique nationale de la ruralité et les volontés exprimées par le conseil des maires. Apportant une contribution notable dans la façon de mener à bien plusieurs dossiers, le tableau ci-dessous fait mention d’une série de fonctions qu’ils occupent.

Au sein de l’équipe, nous retrouvons :

  • Mme Monia Jacques, responsable des dossiers se rapportant à l’agriculture et à l’agroalimentaire.
  • Mme Jacques est également responsable et répondante pour la MRC de Témiscamingue de GénérAction;
  • Mme Véronic Beaulé, agente de développement culturel, Mme Beaulé est responsable de la Commission culturelle, la gestion du Pacte rural et du comité d’accueil et de rétention des nouveaux arrivants;
  • M. Guillaume Beaulieu, responsable de l’accompagnement des municipalités ayant une cote de dévitalisation élevée, du Comité de logement social du Témiscamingue, de l’accompagnement des agents de développement locaux, de la publication Internet du monde municipal témiscamien le Ouï-dire et du dossier de l’embellissement du Témiscamingue.

La MRC de Témiscamingue est fière de compter sur trois agents de développement qui se démarquent par leurs compétences au niveau de la communication, leur vision collective et leurs relations interpersonnelles.

Fonctions générales et compétences spécifiques

Accompagnement des collectivités

  • Guider les participants au comité local dans la recherche de solutions aux problèmes;
  • Outiller la collectivité à développer leurs capacités de prise en charge par un soutien continu;
  • Stimuler et encourager les actions du milieu.

Animation des territoires

  • Mobiliser le milieu (informer, consulter et susciter la participation citoyenne);
  • Créer des alliances (concerter et réseauter);
  • Concilier les positions (inciter au dialogue, favoriser les consensus en vue de faciliter la prise de décision);
  • Former les participants au processus de développement territorial.

Connaissance et analyse du territoire

  • Porter un regard attentif sur le milieu et en dégager un état de situation;
  • Analyser les problématiques complexes;
  • Anticiper le développement (recherche et veille stratégique);
  • Dégager des stratégies et des priorités;
  • Proposer des solutions;
  • Évaluer les retombées;
  • Transférer les connaissances.

Expertise technique

  • Conseiller et assister les collectivités et les organismes porteurs de projets;
  • S’associer aux expertises disponibles (internes et externes);
  • Promouvoir et défendre des dossiers et des projets;
  • Développer de nouvelles expertises.
Près de la moitié des municipalités témiscamiennes comptent sur les services d’un agent de développement local dans leur équipe municipale. Sous la supervision de leurs directeurs généraux respectifs, ils agissent à temps plein ou à temps partiel dans des champs d’action très larges. En première ligne des besoins de leurs citoyens locaux, ils visent toujours ultimement l’amélioration de la qualité de vie sur leur territoire. Ils peuvent travailler de concert avec les agents de développement territoriaux du Témiscamingue et sont souvent en consultation de leur population ainsi qu’en recherche de financement et de solution aux problématiques du moment. Plusieurs de leurs fonctions générales ressemblent à celles des agents territoriaux et ils agissent dans des dossiers allant des loisirs jusqu’au tourisme en passant par des projets parfois économiques.

Voici la liste des agents de développement locaux. Pour les autres municipalités témiscamiennes, les directeurs généraux font office d’agent de développement en ayant le mandat d’agent de développement dans leurs tâches :

La MRC de Témiscamingue est sensible au développement collectif de toutes les municipalités du Témiscamingue, mais elle est consciente que certaines collectivités ont besoin d’un accompagnement plus soutenu pour relever avec brio les défis de l’avenir. Selon les indicateurs statistiques de 2009 compilé par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire du Gouvernement du Québec, cinq municipalités témiscamiennes ont un indice de vitalité plus négatif. C’est pourquoi ces municipalités et leurs contextes sont pris en compte pour l’analyse des projets déposés au Pacte rural pour du financement et qu’elles peuvent compter sur un agent de développement de la MRCT qui en fait une priorité. Pour aller plus loin dans la réflexion entourant les municipalités ayant une cote plus élevée de dévitalisation par rapport à la moyenne québécoise, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.mamrot.gouv.qc.ca/pub/grands_dossiers/municipalites_devitalisees/rapport_communautes_devitalises_synthese.pdf

Un comité portant sur le logement social au Témiscamingue fut formé par la MRCT pour rassembler les partenaires touchant de près ou de loin à cet enjeu de développement. Il réunit des membres municipaux, communautaires, associatifs et publics. Ayant premièrement pour but de se doter d’une compréhension commune du logement social, il s’est porté ensuite à documenter précisément le portrait du logement social sur notre territoire avant d’échafauder un plan pour trouver des solutions pérennes afin d’aider les nombreuses personnes aux prises avec des problématiques nécessitant ce type de logement. Voici le portrait du logement social réalisé par le comité en 2014 :

pdfPortrait du logement social par le comité en 2014

Chaire Desjardins en développement des petites collectivités (UQAT) :

La Chaire déploie son action bien au-delà des frontières d’Abitibi-Témiscamingue, et est productrice de savoirs nouveaux par des recherches de ses étudiants et par l’organisation d’événements sur des sujets divers.
http://uqat.ca/chairedesjardins/

Solidarité rurale du Québec :

Ayant offert un support de première ligne durant plus de 20 ans aux agents de développement ruraux locaux ou territoriaux en plus de s’impliquer auprès du gouvernement par des avis, d’organiser les conférences nationales et des formations, Solidarité rurale du Québec est en repositionnement actuellement. N’ayant plus le financement de base pour assurer ses opérations depuis l’automne 2014, elle reste à ce jour un joueur utile notamment par la somme d’informations, de rapports et d’outils que contient son site Internet en plus du Central des agents, permettant à ces derniers de se réseauter et d’échanger sur des questions qui leur importent.
http://www.ruralite.qc.ca/

CommunAT :

Nouveau réseau des intervenants en Abitibi-Témiscamingue qui œuvrent en accompagnement des communautés, cette organisation compte sur une employée et surtout un membership large qui souhaitent partager leur savoir et leur savoir-faire.  Le but ultime est d’être un accélérateur des projets portés par les membres par une offre diversifiée d’outils à la disposition de ces derniers via un partage d’expertise.
http://www.communat.com/fr/

Villes et villages en santé du Québec :

Cette organisation compte un membership individuel de plusieurs municipalités témiscamiennes ainsi que de la MRCT. Le site Internet est bien garni d’outils de toutes sortes et de cas de municipalités à travers la province qui ont fait des projets novateurs pour améliorer leur sort. L’approche née en Abitibi-Témiscamingue dans les années 80 suggère que pour qu’une population aille moins souvent solliciter les services publics de premières lignes en santé, il lui faut s’épanouir dans son milieu de vie et prendre de bonnes habitudes en cultivant le bonheur collectif. Il s’agit donc de prévention au sens le plus large.
http://www.rqvvs.qc.ca/

CommunAgir :

Essentiellement centrés sur l’offre de fiche d’information très concrète et de techniques efficaces d’animation et d’avancement de projet, les employés de CommunAgir et leur site Internet sont à la disposition des milieux ruraux et urbains à travers la province.
http://www.communagir.org/

Notez bien qu’il y a plusieurs autres organisations, parfois sectorielles, agissant sur le développement rural et susceptible d’aider le travail des agents de développement locaux, territoriaux, les municipalités et les organisations leaders au Témiscamingue. Pour en savoir plus et pour discuter de nos milieux ruraux avec nous, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe.