pdfDocument de la MRCT au sujet du Plan de gestion concerté du lac Kipawa (en français)

pdfDocument from the MRCT regarding Lake Kipawa Concerted Management Plan (en anglais)

La MRC de Témiscamingue compte sur une équipe d’agents de développement, capable de répondre aux besoins du monde municipal et des leaders du milieu en matière de développement agricole, agroalimentaire et culturel. Ces derniers abordent les enjeux et les défis de la ruralité en concordance avec les volontés exprimées par le conseil de la MRC. Apportant une contribution notable dans la façon de mener à bien plusieurs dossiers, le tableau ci-dessous fait mention d’une série de fonctions qu’ils occupent.

Au sein de l’équipe, nous retrouvons :

  • M. Chaibou Achirou, agent de développement en agriculture et agroalimentaire. M. Achirou est responsable du Comité municipal agricole et agroalimentaire, du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) et du projet L’Arterre.
  • Mme Véronic Beaulé, agente de développement culturel. Mme Beaulé est responsable de la Commission culturelle, de la gestion du Comité du GAMME et du Comité d’accueil des nouveaux témiscamiens;

La MRC de Témiscamingue est fière de compter sur des agents de développement qui se démarquent par leurs compétences au niveau de la communication, leur vision collective et leurs relations interpersonnelles.

Fonctions générales et compétences spécifiques

Animation des territoires

  • Mobiliser le milieu (informer, consulter et susciter la participation citoyenne);
  • Créer des alliances (concerter et réseauter);
  • Concilier les positions (inciter au dialogue, favoriser les consensus en vue de faciliter la prise de décision);
  • Former les participants au processus de développement territorial.

Connaissance et analyse du territoire

  • Porter un regard attentif sur le milieu et en dégager un état de situation;
  • Analyser les problématiques complexes;
  • Anticiper le développement (recherche et veille stratégique);
  • Dégager des stratégies et des priorités;
  • Proposer des solutions;
  • Évaluer les retombées;
  • Transférer les connaissances.

Expertise technique

  • Conseiller et assister les collectivités et les organismes porteurs de projets;
  • S’associer aux expertises disponibles (internes et externes);
  • Promouvoir et défendre des dossiers et des projets;
  • Développer de nouvelles expertises.
Près de la moitié des municipalités témiscamiennes comptent sur les services d’un agent de développement local dans leur équipe municipale. Sous la supervision de leurs directeurs généraux respectifs, ils agissent à temps plein ou à temps partiel dans des champs d’action très larges. En première ligne des besoins de leurs citoyens locaux, ils visent toujours ultimement l’amélioration de la qualité de vie sur leur territoire. Ils peuvent travailler de concert avec les agents de développement territoriaux du Témiscamingue et sont souvent en consultation de leur population ainsi qu’en recherche de financement et de solution aux problématiques du moment.

Voici la liste des agents de développement locaux. Pour les autres municipalités témiscamiennes, les directeurs généraux font office d’agent de développement en ayant ce mandat dans leurs tâches :

Chaire Desjardins en développement des petites collectivités (UQAT)

La Chaire déploie son action bien au-delà des frontières d’Abitibi-Témiscamingue, et est productrice de savoirs nouveaux par des recherches de ses étudiants et par l’organisation d’événements sur des sujets divers.
http://uqat.ca/chairedesjardins/

CommunAT

Nouveau réseau des intervenants en Abitibi-Témiscamingue qui œuvrent en accompagnement des communautés, cette organisation compte sur une employée et surtout un membership large qui souhaitent partager leur savoir et leur savoir-faire.  Le but ultime est d’être un accélérateur des projets portés par les membres par une offre diversifiée d’outils à la disposition de ces derniers via un partage d’expertise.
http://www.communat.com/fr/

Villes et villages en santé du Québec

Cette organisation compte un membership individuel de plusieurs municipalités témiscamiennes ainsi que de la MRCT. Le site Internet est bien garni d’outils de toutes sortes et de cas de municipalités à travers la province qui ont fait des projets novateurs pour améliorer leur sort. L’approche née en Abitibi-Témiscamingue dans les années 80 suggère que pour qu’une population aille moins souvent solliciter les services publics de premières lignes en santé, il lui faut s’épanouir dans son milieu de vie et prendre de bonnes habitudes en cultivant le bonheur collectif. Il s’agit donc de prévention au sens le plus large.
http://www.rqvvs.qc.ca/

CommunAgir

Essentiellement centrés sur l’offre de fiche d’information très concrète et de techniques efficaces d’animation et d’avancement de projet, les employés de CommunAgir et leur site Internet sont à la disposition des milieux ruraux et urbains à travers la province.
http://www.communagir.org/

Notez bien qu’il y a plusieurs autres organisations, parfois sectorielles, agissant sur le développement rural et susceptible d’aider le travail des agents de développement locaux, territoriaux, les municipalités et les organisations leaders au Témiscamingue. Pour en savoir plus et pour discuter de nos milieux ruraux avec nous, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe.

Développement de communautés

Le développement des communautés est une stratégie ayant comme objectif le bien-être économique, social et culturel d’une communauté locale, s’appuyant sur un processus de prise en charge du développement par la collectivité elle-même, la mise en valeur de ses ressources et le maillage des acteurs du milieu fondé sur le partenariat, la concertation et la participation (Ninacs, 1998).

Il s’agit d’une approche basée sur la mobilisation d’un groupe de personnes ou d’organismes autour d’un but commun pour améliorer la qualité de vie et le développement de leur communauté.

L’approche de développement d’une communauté est donc un processus de coopération volontaire, d’entraide et de construction de liens sociaux entre les résidents et les institutions d’un milieu local (géographique), visant l’amélioration des conditions de vie sur le plan physique, social et économique. Ce processus s’appuie sur la participation sociale, la concertation et le partenariat, tout en faisant appel au soutien d’organisations extérieures à la communauté. Le développement des communautés vise ultimement un développement humain sain et durable.

Ce qui caractérise cette approche, quels que soient le but et les objectifs visés, est la philosophie d’action qui est centrée sur la volonté de renforcer la capacité d’agir des personnes et des groupes concernés. Les forces des individus et de la communauté sont donc mises à contribution pour réaliser « l’objet de mobilisation », dans une perspective de participation sociale, de concertation, de partenariat et d’intersectorialité avec d’autres partenaires.

http://www.cisss-at.gouv.qc.ca/la_sante_publique/developpement_des_communautes.html

Université rurale du Québec (URQ)

L’Université rurale, en bref, c’est la rencontre des chercheurs et des acteurs du rural qui savent que leurs connaissances comme leurs expériences ne peuvent s’enrichir que dans le dialogue des uns avec les autres, que théorie et pratique ne prennent vraiment sens que dans le croisement.

https://www.uqar.ca/recherche/la-recherche-a-l-uqar/unites-de-recherche/grideq/universite-rurale-quebecoise