Capsules d’informations

Avant de déposer des matières dans votre bac, pensez à réduire et à réutiliser! Redonnez une deuxième vie à certains articles dont vous ne vous servez plus, en les donnant à des comptoirs familiaux, en faisant des ventes-débarras, etc. Réparez au lieu de jeter! Achetez des produits durables, recyclables, à emballage minimal, en vrac, en format familial et surtout n’achetez que ce qui est nécessaire! En évitant la surconsommation, on diminue la quantité de matières à gérer!

Les encombrants, matériaux de construction et toute matière ne pouvant être collectée de porte-à-porte, doivent être acheminés dans les relais d’écocentre locaux (REL) des municipalités qui en possèdent ou à l’Écocentre de St-Édouard-de Fabre, situé au 641, route 391. L’Écocentre est ouvert du lundi au samedi de 9h à 16h. Le fait de disposer de diverses matières en forêt, sur un chemin privé ou public ou tout autre endroit privé ou public constitue une infraction. Tout contrevenant est passible d’une amende allant de 250$ à 1000$ et s’expose à des poursuites du ministère de l’Environnement.

Lorsque vous faites du ménage dans votre garage, pensez à disposer adéquatement de tous les résidus domestiques dangereux (RDD). Par exemple, les peintures, les huiles, les lampes fluocompactes, les piles et tous les autres RDD organiques (antigel, cire, colorant, colle, diluant à peinture, essence, graisse à moteur, teinture, térébenthine, etc.) peuvent être récupérés. Contactez votre municipalité ou la MRCT pour connaître les points de dépôt de votre secteur.

Pour éviter que vos matières organiques ne collent aux parois et au fond de votre bac à compost l’hiver, déposez des matières compostables sèches dans votre bac (carton, journaux, feuilles mortes, bran de scie, etc.) avant d’y déposer des matières humides (restants de table). Évitez également d’y mettre des liquides et vous pouvez aussi utiliser un grand sac compostable ou une boîte en carton que vous mettrez au fond du bac.

Dans le but de maximiser le service de collecte sélective de la MRC de Témiscamingue, celle-ci vous invite à :

  • Positionner votre bac de façon à ce que les roues soient orientées vers votre maison (ouverture du bac vers le chemin), le couvercle fermé;
  • Ne mettre votre bac au chemin que s’il est presque plein (pour diminuer le temps de collecte et les coûts s’y rattachant).

Les principaux gaz à effet de serre (GES) sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et l’oxyde nitreux (N2O). Si le premier GES vient de la combustion d’énergies fossiles (surtout dans les transports), au Québec, le méthane provient d’abord des sites d’enfouissement de déchets. Le fait de composter la matière organique (qui représente environ 50 % de ce qui est enfoui) au lieu de l’enfouir permet de réduire les GES.

Dans le but d’améliorer le service de collecte sélective de la MRC de Témiscamingue, celle-ci vous invite à bien positionner vos bacs lors de la collecte :

  • En conservant un mètre entre chaque bac ou de tout obstacle (clôture, arbre, véhicule, mur de bâtiment, poteau, etc.);
  • En déposant votre bac (la veille de la collecte) dans votre entrée de cour et non dans la voie publique (trottoir, piste cyclable, etc.), en particulier l’hiver pour éviter que les charrues ne les renversent.

Les matières résiduelles mises dans vos bacs roulants n’ont pas toutes la même valeur et le même coût de disposition. En effet, il n’en coûte qu’environ 40 $ pour traiter une tonne de matières compostables, comparativement à plus de 130 $ pour une tonne de déchets, une différence de plus de 90 $ la tonne. Pour sa part, les matières recyclables coûtent approximativement 70 $ la tonne.

Voilà pourquoi, il est très important de bien composter et de bien recycler vos différentes matières. Plus de déchets sont générés et plus la facture est salée!

Les cendres de votre foyer ou poêle à bois peuvent être déposées dans le bac à compost. Cependant, il est très important de respecter les consignes suivantes afin de s’assurer que le service de collecte est sécuritaire pour les individus et les équipements :

  • Déposez les cendres chaudes de votre foyer ou poêle à bois dans un contenant métallique muni d’un couvercle;
  • Une fois les cendres refroidies (pendant minimum 1 semaine), vous pouvez les mettre dans un sac compostable pour le déposer ensuite dans votre bac.

Les maisons ayant passé au feu doivent être envoyées directement au lieu d’enfouissement technique (LET) de Rouyn-Noranda. Il est donc important de vous assurer que votre compagnie d’assurance remboursera les frais de disposition de votre maison, en cas de sinistre.

La marche au ralenti des véhicules à moteur consiste à laisser tourner inutilement le moteur d’un véhicule immobilisé. Cette pratique est à la fois néfaste pour la santé, pour l’environnement, mais également pour le véhicule. En effet, un véhicule qui tourne au ralenti pollue deux fois plus que lorsqu’il roule à 50 km/h et un moteur qui tourne au ralenti plus de 10 secondes consomme plus d’essence que le fait de couper le contact pour le redémarrer ensuite. En hiver, 30 secondes suffisent pour chauffer le moteur d’un véhicule. En fait, rouler lentement sur les premiers 4 km est le meilleur moyen d’y parvenir!

Le sac n’est pas nécessaire pour déposer vos matières organiques dans votre bac vert. Toutefois, si vous préférez en utiliser, assurez-vous que ceux-ci soient certifiés compostables. Pour le savoir, le sac doit porter la mention ET le logo « COMPOSTABLE ». Ils sont généralement fabriqués à partir de fécule de maïs et sont peu résistants. Vous pouvez aussi utiliser des sacs en papier, des papiers journaux ou des essuie-tout.

Attention : les sacs de plastique, les sacs biodégradables et/ou oxobiodégradables NE SONT PAS ACCEPTÉS. Ce sont des sacs en plastique traditionnels auxquels on ajoute un additif. Ils mettent plus d’un an à se dégrader, alors que le procédé de compostage ne dure que 6 mois.

Le taux de valorisation des matières compostables était de 42 % en 2014 et l’objectif fixé par la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles est de 60 %. De plus, à compter de 2020, il sera interdit d’enfouir des matières organiques sur tout le territoire québécois.

Pour ce qui est des matières recyclables, l’objectif est également fixé à 60 % et le taux de valorisation de la MRC de Témiscamingue se situe entre 81 % et 92 %, dépendamment si nous tenons compte ou non des industries, commerces et institutions (ICI).

Une fois collectée, chaque catégorie de matière prend une filière différente. Les matières recyclables sont mises en ballots et acheminées vers un centre de tri à Gatineau, les matières compostables sont compostées sur notre plateforme de compostage domestique et les déchets sont envoyés vers un site d’enfouissement conforme, celui de Rouyn-Noranda. Chaque matière mise dans le bon bac prend donc un chemin différent et est valorisée ou traitée selon le type de matière.

Il est donc très important de s’assurer de mettre la bonne matière dans le bon bac, ce qui évite des coûts supplémentaires de gestion pour l’ensemble de la population.

La responsabilité élargie des producteurs (REP) consiste à ce que les produits visés par ce programme fassent l’objet de récupération et de valorisation par les entreprises qui les mettent en marché. Au Québec, les produits visés par la REP sont regroupés à l’intérieur des cinq catégories suivantes :

1. les produits électroniques;
2. les piles et les batteries;
3. les lampes au mercure;
4. les peintures et leurs contenants;
5. les huiles, les liquides de refroidissement, les antigels, leurs filtres, leurs contenants et d’autres produits assimilables.

Tous ces produits ne devraient donc pas se retrouver dans aucun de vos bacs de collecte sélective, mais bien dans les relais d’écocentre locaux (REL) ou à l’Écocentre de Fabre. Consulter votre municipalité pour connaître le point de dépôt le plus près de chez vous.

Avant de déposer vos matières recyclables dans votre bac bleu, assurez-vous de bien les préparer en vue de leur récupération :

  • Rincez légèrement les contenants et les sacs en plastique, ayant contenu des aliments, avec l’eau de vaisselle;
  • Ne récupérez pas les papiers et les cartons souillés d’huile, de graisse ou de nourriture;
  • Déposez vos matières recyclables en vrac (dans aucun sac) dans votre bac;
  • Les seules matières devant être mises dans un sac (transparent) sont les papiers déchiquetés et les sacs de plastique;
  • Pour les sacs, videz, rassemblez et compressez dans un même sac (transparent), tous les sacs et pellicules plastiques souples, puis fermez d’un nœud.

Avant de déposer vos matières recyclables dans votre bac bleu, assurez-vous de bien les préparer en vue de leur récupération :

  • Défaites les boîtes de carton pour éviter qu’elles prennent trop d’espace;
  • Séparez les divers types d’emballages d’un même produit (par exemple, le sac de plastique d’une boîte de céréales);
  • Retirez les coupons de caisse et les circulaires des sacs en plastique (ex. : Publi-Sac);
  • Enlevez les bouchons et les couvercles et déposez-les dans votre bac en vrac;
  • Il n’est pas nécessaire d’enlever les étiquettes et les fenêtres des enveloppes.

Bien que le bac roulant pour la collecte des matières organiques soit obligatoire pour tous, il est toujours possible de continuer à valoriser chez soi ses matières organiques (résidus de jardinage et certains résidus de cuisine), en pratiquant le compostage domestique. C’est une pratique simple qui vous permet de valoriser chez soi ses matières organiques et c’est encore mieux pour l’environnement.

Pour plus d’informations, pour vous procurer un bac à compost ou pour une formation gratuite, contactez la MRC de Témiscamingue.

Pour limiter les odeurs dans votre bac à compost, suivez les conseils suivants :

  • Évitez de placer le bac au soleil;
  • Enveloppez les viandes et les restes de table dans un sac de papier ou dans un journal (faire une papillote);
  • Recouvrez les résidus de cuisine (humides) avec des matières sèches (feuilles mortes, papier journal, sciure ou copeaux de bois);
  • Placez les résidus odorants (viande) au réfrigérateur ou au congélateur et mettez-les dans le bac seulement avant la collecte.

Pour limiter les odeurs dans votre bac à compost, suivez les conseils suivants :

  • Laissez l’herbe coupée au sol, car dans le bac roulant, l’herbe coupée est source d’odeurs. De plus, les résidus de tonte de gazon sont riches en azote et représentent un excellent engrais naturel. Si vous tenez à mettre votre herbe coupée dans le bac, laissez-la sécher avant;
  • Immédiatement après la collecte, rincez le bac avec de l’eau et du savon doux ou une solution d’eau et de vinaigre;
  • Saupoudrez un peu de chaux ou du bicarbonate de soude dans votre bac;
  • Évitez de mettre des liquides comme de la soupe, du lait ou du jus.

Les mouches à fruits peuvent être fréquentes par temps chaud. Des larves apparaissent (vers blancs ou asticots) lorsqu’une mouche a réussi à pondre des œufs sur des restes de viande ou autres matières organiques.

  • Aspergez les vers avec de l’eau chaude, du sel ou du vinaigre pour les tuer;
  • Enveloppez les restes de viande, de volaille et de poisson dans un papier journal ou dans un sac de papier brun avant de les déposer dans le bac. Vous pouvez aussi les mettre au frais ou les congeler jusqu’au jour de la collecte;
  • Alternez vos déchets de table avec des matières sèches dans le bac (essuie-tout, papier journal, sciure, copeaux de bois, feuilles mortes, etc.);
  • Ne mettez pas de liquide en grande quantité dans le bac;
  • Gardez votre bac à l’abri du soleil, le couvercle fermé.

Les couches jetables doivent être déposées dans le bac à déchets. Toutefois, afin de diminuer le risque d’odeurs, surtout l’été, voici quelques conseils :

  • Prenez soin de bien refermer les couches avec des attaches. Placez-les ensuite dans des sacs de plastique que vous pourrez fermer de façon assez étanche avant de les placer dans vos bacs à déchets domestiques (bac noir);
  • Jetez le contenu « solide » des couches dans les toilettes avant de les mettre aux ordures;
  • Utilisez des compacteurs à couches jetables qui les boudinent et permettent de réduire les volumes et les odeurs;
  • Vous pouvez aussi utiliser des couches lavables.

Pour éloigner les animaux de votre bac à compost, appliquez un peu d’onguent contre la toux (ex.: Vicks Vapor Rub) autour du couvercle du bac.

Savez-vous ce que deviennent les matières que nous récupérons?

Le papier recyclé devient, entre autres, de nouvelles feuilles de papier, du papier hygiénique et des essuie-tout. Le papier journal sera transformé en boîtes d’œufs, en litière pour animaux et en annuaires téléphoniques. Le carton pourra prendre la forme de boîtes de carton ondulé, de papier brun et de revêtement de toiture.

Pour sa part, le verre sera concassé et/ou fondu pour refaire de nouveaux contenants de verre, des matériaux isolants en fibre de verre ou des composantes pour l’asphalte. Le plastique sera déchiqueté pour produire des vêtements en polar, des bacs à fleurs et des bancs de parc. Finalement, le métal sera fondu pour produire des canettes et boîtes de conserve, des outils et des clous, ainsi que des pièces d’automobile.

Pour plus d’information sur ce que deviennent les matières que nous récupérons, cliquer ici.

3RV_E

3rveLa hiérarchie des 3RV-E

Il s’agit de la hiérarchie des actions à privilégier pour une saine gestion des matières résiduelles, soit la Réduction à la source, le Réemploi, le Recyclage et la Valorisation. L’Élimination des déchets constitue évidemment le dernier recours. Le principe s’applique à l’ensemble des matières résiduelles. Il nous invite à nous demander s’il est possible d’éviter de produire une matière résiduelle, en donnant une seconde vie à un produit avant de le recycler, de le composter ou, lorsque toutes les autres étapes ne sont pas possibles, de le jeter.

Action permettant de prévenir ou de réduire la génération de résidus lors de la conception, de la fabrication, de la distribution et de l’utilisation d’un produit.

Des conseils pratiques :

  • Privilégiez l’achat de produits durables et non des biens à usage unique (jetables)
  • N’achetez que ce qui est nécessaire
  • Remplacez les petits formats et les portions individuelles par un format familial
  • Refusez un sac, lorsque non nécessaire
  • Achetez des produits en vrac
  • Choisissez des produits à emballage minimum
  • Achetez des produits recyclables ou dont l’emballage est recyclable
  • Réduisez la quantité de papier en évitant d’imprimer les courriels et en utilisant le courrier électronique et la messagerie vocale plutôt que le télécopieur, etc.
Utilisation répétée d’un produit ou d’un emballage, sans modification importante de son apparence ou de ses propriétés.

Des conseils pratiques :

  • Utilisez un sac réutilisable pour toutes les emplettes
  • Utilisez des contenants réutilisables pour les breuvages et les lunchs
  • Imprimez les documents recto verso et apprenez aux amis et collègues à faire de même
  • Donnez les articles usagés à des organismes qui les récupèrent
  • Utilisez des chiffons lavables pour le ménage
  • Utilisez un filtre réutilisable pour le café
  • Utilisez des piles rechargeables pour tous les appareils électroniques
  • Échangez les livres et revues avec des amis
  • Louez ou empruntez un outil ou un appareil que l’on utilisera peu (exemple : laveuse à tapis, sableuse, etc.)
  • Visitez les marchés aux puces et organisez une vente de garage
  • Réparez les biens au lieu d’en acheter des neuf
  • Réalisez des bricolages écologiques avec les cartons de lait, boîtes à œufs, etc.
Série d’opérations menant à la réintroduction d’une matière résiduelle dans un processus de fabrication ou de transformation menant à un produit de même nature, y compris la réintroduction des matières organiques putrescibles dans le cycle biologique.

Des conseils pratiques :

  • Déposez tout en vrac dans le bac de récupération sauf ces 2 exceptions :
  • Les sacs de plastique propres doivent être mis dans un seul sac fermé d’un nœud
  • Le papier déchiqueté doit être mis dans un sac transparent fermé
  • Rincer les contenants en utilisant un minimum d’eau pour éviter les odeurs
  • Prendre soin de plier et de défaire les boîtes de carton pour maximiser l’espace
  • Pas nécessaire de retirer les étiquettes des contenants
  • Les sacs opaques noirs, verts, orange, etc. ne sont pas acceptés pour y mettre la récupération
  • Enlever les couvercles et bouchons des contenants et mettre ceux-ci directement dans le bac de récupération
Utilisation d’une matière résiduelle en remplacement d’une autre matière pour en faire un produit différent du produit initial.

Des conseils pratiques :

  • Le compostage domestique est une forme de mise en valeur des matières organiques réalisée par le citoyen. Les feuilles mortes, les résidus verts, de même qu’une partie des résidus alimentaires (pelures et restes de fruits et de légumes) peuvent être valorisés par compostage domestique. Le compostage est une solution simple pour gérer les matières organiques en les retournant à la terre sous la forme d’un produit utile en jardinage : le compost
  • L’herbicyclage consiste à laisser l’herbe coupée sur la pelouse au moment de la tonte. Simple et efficace, cette forme de mise en valeur permet de réduire les quantités à traiter par les municipalités tout en étant une méthode écologique de fertilisation de la pelouse. En plus de constituer un apport d’azote important, les rognures de gazon laissées au sol préservent l’humidité et rendent la pelouse plus résistante à la sécheresse et aux maladies
Utilisation des matières qui ne peuvent être réemployées, recyclées ou valorisées (valorisation matière), mais qui ont suffisamment de potentiel calorifique pour produire de l’énergie utile (chaleur, vapeur ou électricité), sous réserve du respect des critères établis.

Marche au ralenti

marcheauralentiQu’est-ce que la marche au ralenti?

La marche au ralenti consiste à laisser tourner inutilement le moteur d’un véhicule immobilisé. Cette pratique est à la fois néfaste pour la santé, pour l’environnement, mais également pour le véhicule.

Voici quelques situations où la marche au ralenti peut être évitée :

  • en période hivernale pour réchauffer le véhicule ou en été pour le refroidir;
  • lors de courses rapides (dépanneurs, stations-service, etc.);
  • en attendant un passager;
  • dans la file d’attente d’un service à l’auto;
  • en utilisant un démarreur à distance.

Pourquoi couper le moteur?

La marche au ralenti produit des gaz à effet de serre (GES) qui contribuent au réchauffement de la planète. En effet, un véhicule qui tourne au ralenti pollue deux fois plus que lorsqu’il roule à 50 km/h. Chaque litre d’essence consommé produit environ 2,3 kg de dioxyde de carbone (CO2). Donc, plus vous consommez de carburant et plus vous produisez de CO2.
La marche au ralenti contribue à la détérioration de la qualité de l’air, accentuant ainsi divers troubles cardio-respiratoires, particulièrement chez les enfants et les personnes souffrant d’asthme. De plus, l’exposition à la plupart des polluants qui émanent des automobiles est plus élevée à l’intérieur d’un véhicule qu’à l’extérieur.
Laisser tourner le moteur au ralenti pendant plus de 10 secondes consomme plus de carburant et produit plus de CO2 que de redémarrer la voiture.
Un moteur qui tourne au ralenti ne fonctionne pas à sa température optimale. Le carburant ne brûle pas complètement, ce qui occasionne notamment l’accumulation de résidus et des dommages prématurés de certaines pièces du moteur.

Comment éviter les effets de la marche au ralenti?

Contrairement à la croyance populaire, la marche au ralenti n’est pas la meilleure façon de réchauffer le moteur, même par temps froid. Il vaut mieux rouler en évitant d’accélérer sur les premiers kilomètres.
Si vous devez vous arrêter pendant plus de 60 secondes, sauf dans la circulation, coupez le moteur.
Ce type d’appareil favorise la marche au ralenti en vous incitant à démarrer le moteur bien avant que vous ne soyez prêt à partir. Utilisez donc un démarreur à distance intelligemment.
En hiver, vous pouvez contribuer à réduire l’impact qu’exerce le démarrage de votre véhicule en utilisant un chauffe-moteur (deux heures suffisent). Celui-ci réchauffe le liquide de refroidissement, qui quant à lui réchauffe le bloc moteur et les lubrifiants.
En ouvrant légèrement une fenêtre avant d’arriver à destination, l’humidité qui fait givrer les vitres sera évacuée de l’habitacle. Vous pouvez également mettre en marche le système de climatisation. Pensez également à stationner votre véhicule pour que le soleil matinal le dégivre naturellement!

Vrai ou faux… découvrir les mythes

FAUX

L’utilisation excessive de la marche au ralenti peut endommager les composantes du moteur, incluant les cylindres, les bougies d’allumage et le système d’échappement.

FAUX

Les redémarrages fréquents ont peu d’impact sur le moteur. De plus, un moteur qui tourne au ralenti plus de 10 secondes consomme plus d’essence que le fait de couper le contact pour le redémarrer ensuite.

FAUX

En hiver, 30 secondes suffisent. En fait, rouler lentement sur les premiers 4 km est le meilleur moyen de chauffer le moteur d’un véhicule.

FAUX

Qu’il soit diesel ou à essence, la marche au ralenti excessive peut endommager votre moteur. Parce que la combustion est incomplète, il s’accumule des résidus sur les cylindres qui peuvent endommager les composantes internes et augmenter votre consommation.

La MRC de Témiscamingue compte donc sur la coopération de tous ses citoyens et des automobilistes afin de limiter les effets néfastes de la marche au ralenti afin de réduire les gaz à effet de serre et ainsi réaliser des économies et préserver notre santé!