Campagne de sensibilisation pour les services d’urgences en milieux isolés

Documents promotionnels pour les services d’urgences en milieux isolés

      
    Conseils pour la prudence en forêt                             Forest safety advice
Carte du territoire avec panneaux de
localisation et réseau cellulaire

Projet d’auto-inspection des avertisseurs de fumée 2021

Faites connaissance avec vos équipements de prévention incendie!

Depuis 2015, la MRC du Témiscamingue offre aux municipalités un service de vérification des avertisseurs de fumée. Une nouvelle méthode de travail est préconisée afin d’éviter les risques de propagation du virus de la COVID-19. Cette approche consiste en une auto-inspection à l’aide d’un questionnaire, accompagnée d’un suivi téléphonique ou d’une visite à domicile. Selon les municipalités, un certain pourcentage de citoyens sont contactés par année.

 Si vous avez reçu un questionnaire, vous pouvez contacter une agente de prévention incendie dont les coordonnées sont les suivantes :

Kimberly Latour (agente bilingue) au 819-355-9516

Madeleine Bourgeois au 819-702-2351

 Vous pouvez également remplir le questionnaire en ligne que vous retrouverez ici-bas

Merci de votre collaboration!

Pour en savoir plus, écrivez à :
incendie@mrctemiscamingue.qc.ca

Formulaires auto-inspection

Téléchargez le formulaire sur votre ordinateur pour le compléter et retournez ce formulaire par courriel à l’adresse suivante:  incendie@mrctemiscamingue.qc.ca

Projet avertisseur de fumée

Dépliant téléavertisseur de fumée – Bilingue

Dépliant du Guide de prévention en sécurité incendie – Bilingue  

Plan d’évacuation – Bilingue

Plan d’évacuation (pré-collé)- Bilingue

Aide-mémoire – Bilingue

Agentes de prévention incendie de la MRCT

Kimberly Latour
Agente de prévention incendie

Madeleine Bourgeois
Agente de prévention incendie

Information à consulter

pompier

Au milieu des années 1990, le gouvernement du Québec mettait à jour un bilan navrant de la sécurité incendie sur son territoire : de façon générale, il y avait plus d’incendies par habitant et les pertes par incendie étaient plus élevées par rapport à la moyenne canadienne. En fait, le Québec venait en queue de peloton (9e rang sur 10 provinces) pour la qualité de ses services de sécurité incendie. Il en résultait évidemment, pour le contribuable, des primes d’assurances beaucoup trop élevées. Il fallait faire quelque chose et vite.

La loi sur la sécurité incendie, adoptée en 2000, visait à concrétiser la réforme de la sécurité incendie au Québec.

L’une des mesures mises de l’avant consistait en l’élaboration par les municipalités régionales de comté, de schémas de couverture de risques en sécurité incendie. L’objectif était de mettre en place une planification régionale qui réduirait les préjudices au citoyen sur les plans économique (pertes matérielles) et humain (pertes de vie). Cette planification devait aborder tous les aspects de la sécurité incendie : la formation du personnel, les équipements, les infrastructures, la coordination des ressources, un meilleur suivi des dossiers, etc. De plus, une attention particulière devait être accordée à la prévention.

La loi sur la sécurité incendie confie aux autorités régionales, à savoir les municipalités régionales de comté (MRC), en collaboration avec les municipalités locales qui en font partie, la responsabilité d’établir un schéma de couverture de risques. Ce schéma doit se faire en conformité avec les orientations déterminées par le ministre et doit fixer, pour tout leur territoire, des objectifs de protection contre les incendies et les actions requises pour les atteindre.

Le schéma de couverture de risques doit comprendre, entre autres, un état du recensement, de l’évaluation et du classement des risques d’incendie présents sur le territoire et préciser leur localisation. Il doit également faire état du recensement et de l’évaluation des mesures de protection existantes ou projetées, des ressources humaines, matérielles et financières qui leur sont affectées par les autorités locales ou régionales ainsi que des infrastructures et des sources d’approvisionnement en eau utiles pour la sécurité incendie. Il doit comporter, en outre, une analyse des relations fonctionnelles existant entre ces ressources et une évaluation des procédures opérationnelles.

Le schéma doit déterminer ensuite, pour chaque catégorie de risques inventoriés ou chaque partie du territoire qui y est définie, des objectifs de protection optimale contre les incendies qui peuvent être atteints compte tenu des mesures et des ressources disponibles. Il doit préciser également les actions que les municipalités et, s’il y a lieu, l’autorité régionale doivent prendre pour atteindre ces objectifs en intégrant leurs plans de mise en œuvre.

Enfin, le schéma doit comporter une procédure de vérification périodique de l’efficacité des actions mises en œuvre et du degré d’atteinte des objectifs arrêtés.

Le ministre de la Sécurité publique a attesté le Schéma révisé de couverture de risques en sécurité incendie de la MRCT le 31 août 2017, il a été adopté par le conseil des maires le 18 octobre 2017 et est entré en vigueur le 25 octobre 2017. Suite aux modifications apportées sur le schéma révisé de couverture de risque, celui-ci a donc été adopté par le conseil de la MRCT le 28 novembre 2019.

La MRC de Témiscamingue entame maintenant la phase de mise en œuvre de son schéma. Diverses actions doivent ainsi être entreprises : prévention, inspection des risques élevés et très élevés, campagne de vérification des détecteurs de fumée, formation des pompiers et officiers, recherche des causes et circonstances des incendies, etc.

Vous pouvez consulter les documents afférents au Schéma révisé de couverture de risques en sécurité incendie de la MRCT ici:

pompier_recrutementLes services de sécurité incendie du Témiscamingue sont constamment à la recherche de nouveaux candidats pour devenir pompier et pompière.

Ce métier t’intéresse?

Cliquez ici pour plus d’information.

Ministère de la Sécurité publique
(www.securitepublique.gouv.qc.ca)

École nationale des pompiers du Québec
(www.ecoledespompiers.qc.ca)

Aréo-Feu
(www.areo-feu.com)

Société de protection des forêts contre le feu
(www.sopfeu.qc.ca)

Lors du Conseil de la MRC de février dernier, le Protocole d’intervention d’urgence (PLIU) pour le Service d’urgence en milieu isolé du Témiscamingue a été adopté. Ce protocole a été élaboré par la MRCT et vise les interventions SUMI, c’est-à-dire nécessitant le transport d’une personne blessée ou indisposée située hors route vers une ambulance. C’est un protocole qui permet la mise en alerte des intervenants prenant part à un SUMI et dont les communications transitent par le 911. Le but du protocole c’est d’assurer des interventions coordonnées, sécuritaires, efficaces et de définir les rôles et responsabilités des intervenants.

logo-sopfeu

Consultez l’indice de niveau de risque
de la SOPFEU